Après de longs mois d'incertitudes, les touristes, et notamment les touristes étrangers, sont finalement de retour à Paris.

La destination France a tenu bon sur la première marche du podium, renouant avec de belles performances depuis la fin 2016, ce qui lui permet de maintenir de fortes ambitions.

2016 a été chahutée pour la destination France, subissant toujours l’onde de choc des attentats, cumulée à des intempéries et autres mouvements sociaux qui l’ont aussi pénalisée. L'an passé, la France a perdu deux millions de touristes, donnant ainsi un coup de frein à six années consécutives de hausse. Pas de quoi toutefois la faire tomber de son piédestal. Avec ses 83 millions de visiteurs, la première destination mondiale a beaucoup d’avance : les Etats-Unis, n°2, comptabilisent 75,7 millions de touristes, dans un mouchoir de poche avec l’Espagne et ses 75,6 millions de visiteurs étrangers.

 

Chiffres clé 2017

 

Dans un contexte morose, l’optimisme est finalement de retour, et la destination a enregistré non seulement une belle reprise, mais de très nettes performances à partir du dernier trimestre 2016. Confirmant les conclusions des différentes études menées sur la fin de l’année, la DGE note sur le quatrième trimestre 2016 que "le reflux semble enrayé avec un nombre de touristes (14,3 millions) équivalent à celui de 2015 et 2014".

Un fort rebond également constaté sur le premier trimestre 2017 : on observe ainsi un bond de 32% des demandes de visas touristiques et une progression des nuitées hôtelières internationales en Ile-de-France (+12,6%). De quoi inciter le nouveau patron du Tourisme, Jean-Yves Le Drian, à maintenir l'objectif des 100 millions de visiteurs étrangers à l’horizon 2020, rappelé lors de sa visite à Giverny. D’après les premières prévisions, la France pourrait atteindre les 89 millions de touristes dès 2017, soit une hausse de 6% par rapport à 2016.

 

Un climat idéal pour débuter une activité touristique en France, découvrez donc nos opportunités d'investissement touristique.